Aucune image   Blood Bowl Standard
Version boîte

Fiche détaillée

Les coulisses de la conception : la musique

Ecrit par Syl, le 15-09-2012

Depuis les prémices de la saison 2 nous avons l'occasion, lors de l'arrivée d'un nouveau champion, de découvrir à chaque fois un thème musical qui lui est associé. Celui de Diana ayant particulièrement plu à la communauté de joueurs, Riot Games nous propose aujourd'hui d'explorer les coulisses de la conception des thèmes musicaux à travers l'interview de Christian « Praeco » Linke, le compositeur attitré.


Image



Citation

Il a beaucoup été question de la musique de connexion de Diana, le Mépris de la lune. Compte tenu de l'intérêt suscité par ce morceau, nous avons pensé qu'il était temps de parler avec notre compositeur attitré, Christian « Praeco » Linke, pour savoir ce qui lui avait inspiré le thème de Diana, et ce qu'il nous prépare pour Syndra et pour ses futures compositions.

ByronicHero : Parlez-nous un peu de votre formation musicale. Que faisiez-vous avant de venir travailler pour Riot ?

Praeco : J'ai quitté l'Allemagne pour les États-Unis il y a environ deux ans et demi. Avant ça, j'étais déjà musicien à plein temps, et je travaillais sur différents projets musicaux comme compositeur et producteur, surtout dans le rock et la musique alternative.

ByronicHero : Avec vos compétences en musique populaire, pourquoi vous êtes-vous tourné vers la composition classique ? Est-ce pour Riot Games que vous avez composé vos premières musiques classiques ?

Praeco : Un membre de mon ancien groupe était également pianiste classique, ce qui nous a permis de tenter quelques projets fusionnant classique et moderne. C'est toujours ce que je fais pour League of Legends, à savoir utiliser de la musique classique (enfin, orchestrale en tout cas) comme fondation, avant d'y ajouter toutes sortes d'éléments stylistiques, venus de toutes les cultures, de tous les genres.

ByronicHero : Pouvez-vous nous décrire quelques-uns des éléments dont vous vous êtes inspiré pour évoquer la personnalité de différents champions de League of Legends ?

Praeco : La musique est l'un des outils les plus puissants pour saisir un personnage ou une ambiance. Pour chaque champion, j'essaie toujours de trouver un ou deux instruments, un ou deux éléments qui puissent servir de signature. Je crois qu'il est important d'aller aux extrêmes. Si vous prenez les morceaux de Draven ou Diana, par exemple, j'ai essayé de trouver quelque chose que les gens n'avaient encore jamais entendu et qu'ils puissent ensuite se rappeler longtemps.



Image



Citation

ByronicHero : Le premier morceau de musique que vous avez composé pour Riot était lié à la Saison deux. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Praeco : Cette musique a connu un développement intéressant. C'était la première fois qu'un écran de connexion était doté d'une nouvelle musique depuis le lancement du jeu, et nous voulions développer ce qui existait déjà. Ce qu'il y a de beau avec ça, c'est que composer une nouvelle musique de connexion n'a jamais été une décision consciente. On voulait juste tenter quelque chose qui aille avec le nouvel écran de connexion.

Mais les joueurs ont été si contents que nous avons décidé de composer un nouveau morceau pour chaque nouvel écran de connexion, ce qui à l'époque correspondait aux fêtes célébrées dans le jeu. Et puis nous avons eu l'écran de connexion pour la Grande chasse, sur lequel nous avons spécifiquement décidé de présenter Lulu. La réaction des joueurs a été positive, car c'était la première fois que je composais un morceau spécialement pour un champion. Cela a contribué à définir Lulu et à lui donner une identité. Comme c'était vraiment sympa d'ajouter ainsi du tempérament à un champion, on a décidé de continuer. C'était quelque chose de très organique, ça s'est passé sans plan, au fur et à mesure.

ByronicHero : Vous avez commencé à incorporer de la musique enregistrée par vos soins en invitant vos coéquipiers à jouer de la musique, d'abord du violoncelle et des psalmodies pour Draven, puis du chant pour Diana. D'où vous vient cette idée de chercher des Rioters à enregistrer « live » ?

Praeco : Il y a tant de Rioters qui ont du talent, le genre de talent qu'on ne signale généralement pas sur son CV. L'une des clés quand on travaille pour Riot, c'est qu'on ne se préoccupe pas de la manière dont les choses se font d'ordinaire, on veut juste faire quelque chose de formidable, et peu importe comment.

On s'efforce de toujours faire ce qu'il y a de mieux quand on est passionné par quelque chose, et impliquer les Rioters dans la musique ajoute me semble-t-il quelque chose pour les joueurs aussi bien que pour les Rioters. Dans la musique de connexion de Draven, vous entendez tout le monde chanter le nom de Draven, depuis les concepteurs visuels jusqu'aux responsables informatiques, en passant par le service juridique, qui psalmodiait pour la première fois de sa carrière. Je pense que pour les Rioters et pour les joueurs, c'est ce qui a sur le long terme la présence la plus tangible, ça laisse une véritable empreinte.

Image


Citation

ByronicHero : On discute beaucoup sur les forums de la musique de connexion de Diana. Qu'est-ce qui vous a convaincu d'essayer une nouvelle direction avec ce morceau ?

Praeco : Je n'avais encore jamais eu la possibilité auparavant de tenter un morceau vraiment doux et éthéré. Tout a commencé avec l'idée d'un de nos artistes, Mike Maurino alias IronStylus, qui a vraiment des liens étroits avec la communauté. Il avait un petit poème sur Diana dont nous avons parlé. On a fait quelques réunions, IronStylus, David Abecassis (Volty) et moi, et j'ai commencé à parler à nos artistes graphiques. Je trouvais intéressant de placer ce poème émouvant et simple sur la chute du soleil en contraste avec un visuel dramatique de Diana pour rehausser l'expérience générale. Puis Devon Giehl (RiotRunaan) a écrit les paroles et tout s'est mis en place, on s'est donc dit qu'il fallait trouver le moyen de l'enregistrer.

Si vous regardez Diana, vous ressentez la tension et la puissance de son histoire, et puis vous avez l'ambiance distillée par la musique. L'atmosphère du visuel est très différente, en opposition avec le poème, mais elle vous fait toucher du doigt la noirceur du personnage.

C'était un pari risqué. Je ne savais pas si ce serait apprécié. Il y a de nombreux joueurs qui ne parlent pas anglais et je ne savais pas si ça leur ferait l'effet recherché. J'ai collaboré avec les créatifs, les concepteurs jeu et les graphistes, on a travaillé tous ensemble sur nos temps libres, parce que c'était vraiment quelque chose d'atypique. Tout le monde était très heureux de contribuer et a mis la main à la pâte, mêmes les week-ends.

Heureusement, les Rioters avec qui j'ai évoqué le projet sont passionnés par Diana et étaient très désireux d'aider, sans quoi nous n'aurions pu réussir tout ceci. Au bout du compte, c'est Lisa Thorn (Saiyaka), l'un des concepteurs graphiques, qui a chanté le poème. C'était son premier enregistrement, je ne savais pas à quoi m'attendre. Je pensais qu'il me faudrait engager une chanteuse professionnelle, mais elle a parfaitement réussi à rendre la chanson vraiment spéciale. La musique était si puissante que son originalité par rapport aux écrans de connexion habituels n'était pas un problème. Ça marche très bien.

ByronicHero : Vous travaillez de plus en plus avec des instruments acoustiques réels. Pouvez-vous nous parler de vos futurs plans chez Riot ?

Praeco : Au fur et à mesure que le temps passe, je cherche sans cesse de nouvelles manières de créer quelque chose d'unique et d'impressionnant pour les joueurs. Au cours de ces derniers mois, j'ai beaucoup travaillé avec des orchestres professionnels. Au début, je composais tout sur ordinateur, mais j'utilise de plus en plus de musiciens réels, qu'ils soient professionnels ou qu'ils travaillent pour la société, afin de donner plus de puissance au morceau. Cela procure beaucoup plus d'options et d'émotions de pouvoir expliquer au musicien ce qu'il doit exprimer, ce que le logiciel ne peut pas faire, quelles que soient vos banques de données.

Avec Syndra, la Souveraine obscure, je pense que c'était très important en raison de la nature de la pièce. C'était important d'avoir plus que ce qu'un ordinateur peut donner, alors nous avons enregistré un véritable orchestre, ici, à Los Angeles. Il y a beaucoup d'éléments dramatiques, mais comme elle vient d'Ionia, je voulais des éléments de mystère et une influence orientale. Alors on a ajouté des tonnes de bois exotiques, certains dont je ne pourrais même pas prononcer le nom, jusqu'à ce qu'on trouve le son adéquat. Vous trouvez dans la musique de la Souveraine obscure des instruments que l'on ne trouve généralement même pas dans les orchestres symphoniques.

Image

Citation


Il s'agit avant tout de définir le personnage par la musique. C'est le plus important, et peu importe par quels moyens vous y parvenez. Si je dois réunir des musiciens de premier rang, en chair et en os, je les réunis. Si je dois détruire et torturer un synthétiseur pour obtenir le son que je cherche, je le fais, et si je dois enfermer 50 Rioters dans une pièce pour leur faire beugler le nom de Draven, je n'hésiterai pas. Il faut trouver ce qui définit le personnage pour que les joueurs puissent découvrir le champion à travers la musique, et leur offrir un morceau qui ne se contente pas de les distraire le temps qu'ils se connectent.

Praeco sera présent sur ce fil de discussion pour répondre aux questions que vous pourriez avoir sur la musique de League of Legends, n'oubliez donc pas de lui laisser un commentaire. Si vous voulez récupérer la musique de connexion de Diana ou nombre d'autres pièces composées par Praeco, vous pouvez rendre visite au compte SoundCloud de League of Legends.
Enrichissez votre liste de lecture avec de la musique orchestrale inspirée par vos champions préférés de la League.

Source


Retrouvez toute l'actualité de League of Legends sur notre portail!

0 commentaire

© 2010 Riot Games Inc. All rights reserved.
League of Legends and Riot Games Inc. are trademarks or registered trademarks of Riot Games, Inc.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB